• Nouveau
    LOUIS GABRIELLE - Le livre noir de la Commune
    LOUIS GABRIELLE - Le livre noir de la Commune
    LOUIS GABRIELLE - Le livre noir de la Commune

    LOUIS GABRIELLE - Le livre noir de la Commune

    36,97 €
    TTC

    L’imaginaire collectif, largement formaté par la doxa communiste et gauchiste, fait de la Commune de Paris « le soulèvement du peuple de Paris, épris de justice et d’égalité ».

    Quantité :
    Donnez votre avis
    EU3234363840424446USXX5XSSMLXLXXLXXLArm Length6161,56262,56363,56464,5Bust Circumference8084889296101106111Waist Girth6165697377828792Hip Circumference87919599103108113118
    • Paiements sécurisésPaiements sécurisés
    • Livraison rapideLivraison rapide
    • Une équipe disponibleUne équipe disponible

    En effet, l’histoire de la Commune est en général basée sur les ouvrages des communards eux-mêmes : Lissagaray, Vallès, Louise Michel, etc. Imagine-t-on l’histoire des Croisades basée uniquement sur les récits des Croisés ? L’histoire du communisme uniquement basée sur les œuvres de Staline? Celle de la Révolution française uniquement sur les récits des émigrés de Coblenz, ou uniquement sur les écrits de Babeuf ? L’approche d’une éventuelle « vérité historique » (toujours à revoir et corriger) exige du moins la pluralité des sources. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les livres hostiles à la Commune ou proposant une lecture contraire au récit admis (sans recherches) par «la gauche» sont soigneusement oubliés.
    L’avantage du livre de Louis Gabrielle est qu’il ne relève pas des nombreux livres haineux parus à partir de 1871 de la part de nostalgiques des monarchies (Charles X, Louis XVIII, Louis-Philippe) ou des empires (Napoléon et Napoléon III). Il est documenté et montre clairement que la réalité de la Commune de Paris fut beaucoup moins idyllique et plus complexe que ne tente de le faire croire le récit bâti par les communards eux-mêmes, poursuivi par Lénine et les bolcheviks, et adoubé par les compagnons de route du communisme.
    En cette époque de « Nuit debout », « gilets jaunes » et « black blocs », qui la rappelle plus ou moins ouvertement, la réalité complexe de la Commune, notamment sa frénésie de décrets et de proclamations, est particulièrement nécessaire à approcher : elle a constitué une large part de la vision et de l’engagement politiques pendant presque un siècle (1968 y fera référence), et en outre la défaite des communards a signé la naissance de la IIIe République, dont le legs social et politique fut fondateur de l’histoire de la France de la fin du XIXe siècle à la seconde Guerre mondiale.

    Il semble difficile pour certains de concevoir qu’il puisse exister une critique républicaine ou libertaire de la Commune.

    Un livre illustré de photographies (Paris sauvé ! ) de 352 pages au format 15 cm x 21 cm

    Tirage limité

    Attention ! Cette édition n'est pas un fac-similé (plus ou moins médiocre) d'éditions anciennes. Le texte a été entièrement ressaisi et annoté, l'orthographe et la ponctuation ont été modernisées.

    978-2-84967-147-4

    Références spécifiques

    LOUIS GABRIELLE - Le livre noir de la Commune

    36,97 €
    TTC